Décidément, les Sénégalais sont dans toutes les affaires qui suscitent l’indignation en Italie. Viol par-ci, agression par-là, nos compatriotes établis au niveau de la «botte de l’Europe» ne cessent en effet de s’illustrer de la plus indigne des manières. Cette fois, c’est une affaire de trafic de drogue sur fond de plusieurs centaines de millions de FCfa et impliquant une Sénégalaise répondant au nom de Khady Ndiaye, qui fait débat au pays de Matteo Salvini.

L’affaire en question s’est passée samedi dernier, dans la province de Sassari, une des cinq provinces italiennes de la Sardaigne. En effet, dans le cadre d’une opération menée par la police locale, les limiers italiens ont procédé à la saisie d’un kilogramme et demi de cocaïne dans un appartement où vivait le couple d’Africains. Il s’agit d’un Gabonais âgé de 30 ans répondant au nom de Lou Edu et sa compagne sénégalaise du nom de Khady Ndiaye.

Outre la drogue estimée par la police italienne à 650.000 euros soit plus de 426 millions de FCfa, les policiers ont également saisi la somme de 84.000 euros en espèces soit plus de 55 millions de FCfa.

Lors de la perquisition de l’appartement qui semble faire suite à une filature du Gabonais par les policiers, Khady Ndiaye, âgée de 27 ans et son ami Gabonais de 30 ans ont tenté de prendre la fuite. Ils n’y arriveront pas. Ils ont été arrêtés et conduits au niveau du commissariat de police de la ville.

Selon des éléments de la Flying Squad (une unité volante du service de police),la drogue, saisie par les officiers, aurait rapporté au couple environ 650.000 euros au détail. Aussi, les enquêteurs italiens soupçonnent que la somme trouvée dans l’appartement était destinée à acheter plus de drogue.

À la fin de l’opération, saluée par toute la ville, la police locale a indiqué à la presse que cette opération fait partie de la stratégie de lutte contre le trafic de drogue ordonnée par le chef de la police de Turin, Giuseppe De Matteis, qui prévoit de surveiller tous les niveaux de la chaîne de la drogue, de la route au trafic international. «Nous comptons développer d’autres activités de ce type dans les districts de Borgo Dora, Aurora et Barriera de Milan», a expliqué le responsable de l’équipe mobile de la police de Turin, Marco Martino, qui a également indiqué à la presse locale que l’arrestation des deux Africains est une avancée dans le cadre de leur lutte contre la drogue, notamment par la quantité et surtout par le rôle joué par les personnes arrêtées. «Cette fois, nous atteignons un troisième niveau, celui des importateurs», a-t-il dit.

La Sénégalaise de 27 ans et son compagnon vont faire face à un juge dans les prochains jours. Ils devront, sans nul doute, être condamnés. Et déjà, la presse italienne pronostique de lourdes peines pour les deux Africains.

LEAVE A REPLY