Selon “Libération”, le parquet de Dakar a ouvert deux informations judiciaires dans le cadre de l’affaire de la cocaïne saisie au Port de Dakar.

La première information vise les personnes qui transportaient la cargaison alors que la deuxième concerne ceux qui sont suspectés d’avoir volé une partie de la drogue. En faveur d’un retour de parquet, c’est aujourd’hui que tout ce beau monde sera édifié sur son sort.

D’après L’Observateur, les personnes arrêtées et poursuivis pour les délits d’association de malfaiteurs, contrebande, importation sans déclaration de marchandises, trafic international de drogue, risquent la chambre criminelle. Si toutefois,  le Doyen des juges, après l’instruction, maintient ses chefs d’inculpation.

LEAVE A REPLY