La démission d’Aliou Sall de la Caisse des dépôts et consignations (Cdc) laisse Babacar Gaye de marbre. L’ancien porte-parole du Parti démocratique sénégalais (Pds), qui en rit sous cape, parle d’un « coup de bluff orchestré » par Aliou Sall.

« Il (Aliou Sall) nous a servi une pièce de théâtre de mauvais goût digne de Molière, en abdiquant suite des manifestations que ses militants de Guédiawaye ont organisées pour le supplier de ne pas démissionner de la mairie », déclare-t-il, dans un entretien accordé à Source A.

Et Babacar Gaye de prévenir que « le Sénégal n’est pas à l’abri d’une crise majeure causée par l’affaire Aliou Sall qui va emporter le régime en place.

« La prochaine crise politique du Sénégal sera le résultat de la mauvaise gestion de l’affaire PetroTim-Aliou Sall. En lâchant la CDC pour espérer amoindrir les conséquences d’une crise tellurique qui risque d’emporter le régime en place, Aliou Sall n’a fait que renforcer la détermination des citoyens à tirer cette affaire au clair. Rien ne peut plus arrêter la marée noire qui envahit toutes les chaumières », martèle-t-il.

À moins que, dit-il, le président Macky Sall ne reprenne les choses en main. En quoi faisant ? Gaye lui recommande de « dégarnir les arcanes de la République de la Dynastie Faye-Sall-Timbo ».

LEAVE A REPLY