Université Assane Seck de Ziguinchor : Les étudiants larguent des bombes sur le Recteur Kourfia Kéba Diawara et réclament la Cour des comptes dans le temple du Savoir.

Entre le Recteur de l’Université Assane Seck de Ziguinchor, le Pr Kourfia Kéba Diawara et les étudiants, c’est le désamour total. En conférence de presse ce mardi matin dans l’enceinte du temple du Savoir, les étudiants ont dégagé en touche avant de démentir les propos de leur big-boss, le Pr Kourfia Kéba Diawara, Recteur de l’université Assane Seck de Ziguinchor qui avait laissé entendre devant la presse que les emplois du temps des étudiants étaient bel et bien disponibles avant de les inviter à venir reprendre les cours.

«Le Pr Kourfia Kéba Diawara a «pondu» ce lundi un communiqué pour dire que les emplois du temps étaient disponibles. Nous ne voulons qu’une seule chose, faire des cours. Mais, force est de reconnaitre qu’il n y a pas assez de salles de classes qui peuvent permettre aux étudiants d’étudiants. Le Recteur doit comprendre que nous ne sommes pas des politiciens et que la politique n’a pas sa place dans notre temple du Savoir. Que le Recteur fasse de la politique, ça ne nous intéresse pas», a laissé entendre le porte-parole du jour des étudiants Diarra Touré.

«Nous réclamons notre dû. Nous avons décrété un mot de grève de 48 heures afin de permettre à nos frères de constater de visu le retard dans le construction de nos salles de classes. A l’endroit du ministre de l’Enseignement supérieur, nous lui demandons de réagir vite pour régler nos problèmes. Nous avons déposé un mémorandum et s’il ne réagit pas, nous prendrons toutes nos responsabilités et advienne que pourra », a ajouté Diarra Touré.

Très remontés contre le Recteur, le Pr Kourfia Kéba Diawara, «nous réclamons la Cour des comptes à l’université Assane Seck de Ziguinchor. L’Etat a mis beaucoup d’argent dans ce temple du Savoir mais jusque-là nous peinons toujours à savoir pour l’université Assane Seck de Ziguinchor continue d’avoir des problèmes. Notre université est en vérité une nébuleuse. Elle doit être auditer», disent des étudiants.

IGFM

LEAVE A REPLY