Du nouveau dans l’enquête sur l’affaire Petrotom. Selon  Libération, l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac) blanchit le maire de Guédiawaye, Aliou Sall. «Aucun élément probant n’a été relevé concernant les accusations portées contre Aliou Sall », rapporte un rapport de l’Ofnac

Par contre la structure dirigée par Seynabou Ndiaye Diakhaté  réclame des poursuites contre Karim Wade. « Les contrats de Petrotim ont été antidatés car étant établis au mois de Mars et datés du 17 janvier 2012. De tels faits sont imputables principalement à l’ancien ministre de l’Energie en l’occurrence Karim Wade et de Monsieur Ibrahima Mbodj, ancien Directeur de Petrosen. Aussi, « ils peuvent être utilement poursuivis pour le délit de faux et d’usage de faux dans un document administratif prévu et puni par les articles 137 et 138 du Code de procédure pénale ».

Toutefois, « il y a lieu de préciser que cette infraction a été rendue possible grâce à la parfaire complicité de ses principaux collaborateurs que son Madame Ndeye Astou Sy (Ndlr, à l’époque conseillère juridique à Petrosen) et monsieur Joseph Oufom Médou (Ndlr, il était directeur de la promotion et de l’approvisionnement à Petrosen).

LEAVE A REPLY