Serigne Mbaye Thiam assène ses vérités aux syndicalistes qui annoncent une grève de trois : « Il faut qu’on leur dise la vérité car ce n’est pas une obligation. Mieux, ils veulent une part du capital de l’Etat c’est-à-dire 5 sur ses 25 %. Qu’ils sachent que le gouvernement du Sénégal ne peut pas dépasser le 10%. On pouvait ne pas accepter qu’ils soient membres du Conseil d’administration », a clamé le ministre de l’hydraulique.

La réforme du secteur de l’eau en 1996 avait consacré 5% du capital à l’État, 5% aux agents du secteur (Sones, Sde et Onas), 57,83% à la SDE et 32,17% aux privés sénégalais. Mais les travailleurs de la SDE jugent les 5% relativement faibles et exigent une augmentation du pourcentage pour une meilleure représentation dans le Conseil d’administration.

LEAVE A REPLY