Le député Cheikh Tidiane Gadio ne semble pas aimé le discours de son collègue Ousmane Sonko. En débutant son intervention, l’ancien ministre des Affaires Etrangères a soutenu que le leader de PASTEF ne devait pas faire un lien entre l’Assemblée nationale et le trafic de drogue. Il estime que les propos du député de PASTEF peuvent faire l’objet de gros titres de la presse en déclarant qu’un député sérieux, crédible a affirmé que certains députés s’adonnent au trafic de drogue. Le panafricaniste a soutenu que c’est bien de dire sa pensée, mais c’est exagéré de dire des choses qui ne sont pas fondées. Et cela, dit-il est une catastrophe. Il ajoute que l’élu peut critiquer, mais il ne faut pas qu’il décrédibilise les institutions du pays.

LEAVE A REPLY