Le ministre de la justice est formel: « C’est Khalifa Sall qui a demandé la grâce. Le décret a été signé par le chef de l’Etat, qui me l’a transmis », précise Me Malick Sall. Il ajoute: Dernièrement, le chef de l’Etat avait rappelé à tout un chacun que la grâce est une prérogative que la Constitution lui accorde à lui tout seul. Et s’il y a quelqu’un, dans ce pays-là, qui est informé, c’est le Chef de l’Etat. Et, du moment où il a toutes les informations en main et s’il estime que toutes les conditions sont remplies, effectivement, il prend sa décision ».

S’agissant de la fameuse demande de grâce, le Garde des Sceaux persiste et signe: « Cette décision a été prise à la demande de ceux qui en ont bénéficié, Khalifa Sall et autres. En tout cas, Khalifa Sall, sous couvert de ses avocats, donc j’estime que c’est Khalifa Sall, qui a demandé. En tout cas, la requête a été présentée au nom de Khalifa Sall et compagnie ».

LEAVE A REPLY