Almamy Baba Ly, un ressortissant sénégalais vivant dans le sud de la Californie a plaidé coupable jeudi, de l’accusation d’usurpation d’identité devant le tribunal fédéral de San Diego. Pendant 31 ans, il se faisait passer pour un citoyen américain pour accumuler des milliers de dollars en bénéfices fédéraux, régionaux et locaux, selon les procureurs fédéraux.

Almamy Baba Ly, qui vivait à La Mesa, a admis devant le tribunal fédéral de San Diego des accusations de vol d’identité, reconnaissant qu’il avait utilisé l’identité de Lyle Lindsey, décédé dans un accident de voiture en 1957, pour obtenir des documents d’identité.

Il aussi a admis qu’il était né au Sénégal et qu’il n’avait pas de statut légal pour vivre aux États-Unis.

Les procureurs fédéraux ont déclaré que Ly, arrêté en juillet, avait obtenu une copie modifiée de l’acte de naissance de Lindsey et l’avait utilisée pour demander un numéro de sécurité sociale, une carte d’identité californienne et un permis de conduire.

Avec cette fausse identité, il a reçu plus de 80 000 dollars en prêts d’études fédéraux et bourses Pell de 2012 à 2019, a annoncé le bureau du procureur américain.

Almamy Ly a également admis avoir demandé à bénéficier de programmes d’assistance nutritionnelle. Ainsi, il a obtenu des milliers de dollars de bénéfices auxquels il n’était légalement pas autorisé à recevoir.

En outre, Ly a été reconnu coupable de plusieurs crimes, notamment de vol qualifié et de vente de drogue, sous l’identité de Lindsey, ont déclaré les procureurs.

«Il s’agissait d’une fraude particulièrement sophistiquée et sournoise qui causait d’énormes préjudices aux contribuables américains pendant des décennies et un traumatisme à une famille», a déclaré le procureur américain Robert Brewer.

« Découvrir que quelqu’un commet des crimes au nom d’un enfant qui est décédé il y a de nombreuses années, engendre une anxiété inacceptable pour ses proches.« 

Les procureurs ont déclaré que, dans le cadre d’un accord, Ly avait accepté de restituer intégralement le montant de ses indemnités au Département américain de l’éducation et au comté de San Diego, pour les avantages de plus de 88 000 dollars qu’il avait reçus frauduleusement.

Il encourt jusqu’à 55 ans de prison fédérale et une amende pouvant aller jusqu’à un million de dollars lorsqu’il sera condamné en décembre prochain, rapporte le site « e-news.us ».

LEAVE A REPLY