Le président de la République Macky Sall avait pris en 2013, une mesure provisoire pour permettre l’orientation des bacheliers laissés en rade dans les établissements d’enseignement privés d’enseignement supérieur.  Mais, au fil des années, la facture est devenue intenable. Et les écoles privées réclament une dette de plusieurs milliards à l’État du Sénégal.

Libération apprend ainsi, dans sa parution de ce samedi, que l’Etat a décidé d’actionner l’Inspection générale des finances (Igf) pour y voir plus clair. Sa mission consistera en quelque sorte, de procéder à un audit de certification des arriérés de paiement réclamés par les écoles privées d’enseignement supérieur. Les vérificateurs n’ont pas perdu de temps. Ils ont débuté le travail il y a de cela quelques jours.

LEAVE A REPLY