Furieux de ne pas avoir de contrats de travail, les employés des bus Tata déclenchent à partir de ce lundi une semaine de brassards rouges avant de décréter une grève générale en début de septembre pour demander la signature de leurs contrats, confie leur porte-parole Oumar Seck Diop à Salif Sow.

Les employés des bus Tata prévoient un sit in le mercredi 4 septembre. Mieux un préavis de grève sera déposé le même jour. Ils interpellent les autorités étatiques pour qu’une solution soit trouvée, sinon ils vont paralyser totalement le transport public.

LEAVE A REPLY