Mayeni Jones ne fera pas face aux enquêteurs de la Brigade des affaires
générales (BAG) de la Division des investigations criminelles (DIC) qui souhaitaient l’entendre à la suite de son reportage au vitriol accusant Aliou Sall et l’État du Sénégal d’être au cœur d’un scandale chiffré à 10 milliards de dollars.

À défaut de cette dernière, les éléments de la Bag se sont tournés vers les responsables de l’antenne locale de la Bbc, à Dakar.

Selon les informations de Libération, au moins deux responsables de la Bbc, dans la capitale sénégalaise, ont été discrètement entendus au siège de la Bag, sis au Palais de justice de Dakar.

Alors que les enquêteurs voulaient en savoir plus sur cette affaire, au cœur d’une polémique depuis la diffusion du reportage, ces responsables de la Bbc ont soutenu à tour de rôle qu’ils n’ont pas été associé à l’enquête ; et que donc, il leur était impossible de parler du travail de leur collègue.

N’empêche les enquêteurs chargés de faire la lumière sur dossier multiplient les investigations, loin des yeux et oreilles indiscrets.

À preuve, ils ont interrogé, pour la deuxième fois, Ibrahima Mbodji, ancien Dg de Petrosen, pour des compléments. Tout comme ils ont recueilli la déposition de l’ancien directeur financier de Petrosen.

Par ailleurs, plusieurs réquisitions ont été envoyées aux banques pour disposer de tous les éléments concernant les comptes ouverts au nom d’Agritrans et d’Aliou Sall qui avait démissionné de ses fonctions de directeur général de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC).

LEAVE A REPLY