CAMPAGNE DE BBY A FATICK: Le comité électoral dénonce l’absence de Cheikh Kanté, qui attend l’arrivée de Macky Sall pour faire du tapage

Les comités électoraux communal et départemental de Fatick n’ont pas vu l’ombre de Cheikh Kanté, depuis l’ouverture de la campagne électorale. Fustigeant cet attitude de leur camarade, Matar Bâ et Cie se désolent qu’il va attendre encore la venue du chef de l’Etat (aujourd’hui), pour faire du tapage et une mobilisation tape-à-l’œil, pour donner l’impression qu’il travaille, alors qu’il n’en est rien. 

S’il y a un responsable de la coalition de Benno Book Yakaar Fatick qui cristallise la colère de ses camarades, c’est bien Cheikh Kanté. Depuis la préparation et le démarrage de la campagne, qui est à son 13èmejour, il fait le mort, ignorant complètement le comité électoral. «Alors que la campagne électorale bat son plein á Fatick, on n’aperçoit pas encore l’ombre du tonitruant Dr Cheikh Kanté, qui attend peut-être l’arrivée du candidat Macky Sall dans sa ville natale, le samedi 16 février prochain, pour faire encore du bruit», lit-on dans un communiqué du comité électoral. Qui est d’autant plus irrité par le comportement du «bi-docteur», que ce dernier est présent dans la ville de Mame Mindiss (génie protecteur de la ville), depuis lundi, où il s’est fait accueillir en grande pompe pas ses partisans. Mais, depuis son arrivée, il se terre, snobant le comité électoral communal, au budget duquel il est le seul responsable à ne pas avoir contribué. En effet, selon le communiqué de l’instance dirigée par le ministre des Sports et maire de la ville, Matar Bâ, ce dernier a contribué pour 22 millions (en plus de 10 millions pour le comité électoral départemental). Les autres responsables de la commune ont mis la main à la poche : Lamine Camara (25 millions), Bouba Diallo (6 millions), Ibou Sarr (2,5 millions), Birame Faye (1 million), Pape Diop (1 million) et Khaly Niang (500 000 F Cfa). Remontés contre l’attitude de Cheikh Kanté, le comité électoral fustige le fait qu’il fasse courir la rumeur qu’il va contribuer pour 60 millions, alors que, jusque-là, à moins de dix jours de la fin de la campagne, il n’a pas déboursé un rond. Et les responsables du comité s’attendent au scénario des législatives, quand Cheikh Kanté avait brillé par son absence.

Mbagnick Ndiaye veut un taux de près 90% dans le département

Mais l’absence de leur camarade, qui n’attend que des moments comme l’arrivée, aujourd’hui, du Président à Fatick, «pour faire du tape-à-l’œil» et un «semblant de mobilisation», n’empêche pas les comités électoraux, communal et départemental, de dérouler. Sous la direction des ministres Matar Bâ (pour la commune) et Mbagnick Ndiaye (pour le département), les partisans de Macky Sall ont fini de faire le vide autour d’eux, avec plusieurs ralliements de leaders locaux de l’opposition. Les derniers en date sont ceux de l’ancienne responsable libérale de Mbame (Foundiougne) Tenning Diouf, et l’ancien député socialiste El Hadji Lamine Diop, décrochés par Matar Bâ. Ainsi que de Lat Kaïré Diouf, responsable départemental des enseignants de la coalition Taxawu Senegaal de Khalifa Sall, et des responsables locaux du Grand Parti et du Pds, enrôlés par Mbagnick Ndiaye. Pour ce dernier, la coalition présidentielle qui était déjà largement majoritaire, peut escompter un score de près de 90%, avec les nouveaux venus.
Mbaye THIANDOUM