Les autorités municipales de Touba, qui ont constaté  »un impact réel » du du Programme prioritaire de propreté (3P), ont demandé sa prolongation, affirmant que la cité religieuse ne dispose pas de toute la logistique nécessaire pour résoudre le problème des ordures.

 »Nos autorités politiques ont fait un excellent travail qui mérite d’être pérennisé. Le travail effectué a donné à la ville un certain attrait. Notre seul souci est que le programme doit se terminer dans quelques mois », a déclaré Serigne Abdou Ahad Gaindé Fatma, adjoint au maire chargé de l’environnement de Touba.

Au terme d’une tournée effectuée, mercredi, par le Programme national de gestion des déchets (PNGD), Serigne Abdou Ahad a surtout insisté sur l’accompagnement du programme 3P, sur une période d’un voire deux ans, pour leur permettre d’acquérir les moyens logistiques afin de prendre définitivement en charge la problématique des ordures à Touba.

Le point focal du programme à Touba et conseiller du maire, Birane Gaye, a souligné que le problème des ordures a été une grande préoccupation. Selon lui, le 3P  »nous a permis de rendre propre les principales artères de la ville 24heures sur 24 ».

 »Nous avons mis l’accent sur les deux voies, les centres de production et aujourd’hui tout le monde peut constater que l’axe s’est amélioré sur le plan de la propreté », a-t-il ajouté.

M. Gaye a mis en exergue les bonnes habitudes prises par les populations et leur participation à l’effort pour la salubrité, relevant que  »tous les jeudis, les dahiras de femmes, et jeunes contribuent à l’œuvre de Khadimou Rassoul pour pallier à la faiblesse institutionnelle ».

Il a affirmé que sur le plan de l’élévation spirituelle,  »la propreté occupe une place prépondérante dans la formation ».

Avec la mise en place des comités de salubrité et leur implication dans la gestion des ordures,  »l’exemple de Touba peut et doit servir d’exemple à d’autres communautés », a-t-il encore dit.

Le PNGD est un programme de l’Etat du Sénégal financé à hauteur de 17 milliards de francs. Il intervient dans les villes de Diourbel, Touba, Kaolack, Tivaouane, Thiès, Louga, Dakar et Kaffrine.abdoulahad ka

LEAVE A REPLY